Le détail  des conférences— débats organisées par AGORA à ORANGE depuis 1989

AGORA         16, rue reine wilhelmine 84100 ORANGE

Téléphone : 04 90 51 71 18
Messagerie : 
AGORANGE2@wanadoo.FR

Pour nous contacter : AssOcIation AGORA

   Notre monde se déchire entre globalisation économique et repli identitaire autour d'un clocher ou d’un drapeau. La philosophie des Lumières postule une universalité des valeurs qui ne peut se réduire à un modèle abstrait et unique sans se nier elle-même. Elle doit s'interroger sur ses limites et ses  contradictions.

Michel DELON est professeur de littérature à la Sorbonne, journaliste au Magazine littéraire. Il a publié un Dictionnaire européen des Lumières (PUF), les Œuvres de Sade dans la Bibliothèque de la Pléiade, ainsi que celles de Diderot (en cours). Ses dernières publications: Le Savoir-vivre libertin (Hachette), L'Invention du boudoir (Zulma). Une édition du Neveu de Rameau va paraître dans
quelques semaines dans la collection Folio.

Prise de notes en conférence

Alors que les 18ème et 19ème siècles ont été persuadés du progrès régulier des Lumières, il semble que, depuis la Grande Guerre, le doute s’est installé et que l’histoire moderne ne confirme pas la poursuite de ce progrès. Il faut donc s’interroger : les Lumières étaient-elles une illusion ou peut-on penser qu’après une crise elles reparaîtront transfigurées ?

Alain NIDERST est professeur honoraire de littérature française du 17ème siècle à l’Université de Rouen. Auteur de nombreux ouvrages d’histoire littéraire des 17ème et 18ème siècles (sur Corneille, Racine, Molière, Mme de Lafayette, Melle de Scudéry, Fontenelle, etc.), il a donné des éditions de grands textes du 17ème siècle et de manuscrits de philosophie clandestine du 18ème siècle. Prise de notes en conférence

Pierre  MANENT , né en 1949 à Toulouse, est ancien élève de l'ENS (Ulm) et  agrégé de philosophie. Ancien assistant de Raymond Aron, il  enseigne la philosophie politique à l'EHESS.

A publié notamment  :

Histoire intellectuelle du libéralisme (1987, rééd. Hachette « Pluriel », 1997), Cours familier de philosophie politique (Fayard 2001, TEL Gallimard 2004); La raison des nations. Réflexions sur la démocratie en Europe (Gallimard, 2006). Son livre sur Tocqueville vient d'être réédité : Tocqueville et la nature de la démocratie (TEL Gallimard, 2006) 

Sa conférence :

    Tocqueville a découvert la démocratie comme phénomène "irrésistible" : quelque chose que nous voulons et désirons, mais aussi quelque chose qui nous arrive et qui nous transforme. Nous devenons un homme nouveau, un "homme démocratique". Quelle est l'étrange nature de la démocratie, si proche et familière, et parfois si inquiétante ?    Prise de notes en conférence

Le conférencier : Claude DEBRU, philosophe et historien des sciences, est professeur de philosophie des sciences à l’Ecole Normale Supérieure (rue d’Ulm).

A publié notamment : L'esprit des protéines, Paris, Hermannn, 1983;  Neurophilosophie du rêve, Paris, Hermann, 1990, deuxième édition  revue et augmentée, préface de Michel Jouvet, Paris, Hermann, 2006;  Philosophie de l'inconnu : le vivant et la recherche, Paris, PUF, 1998; Le possible et les biotechnologies, Paris, PUF,2002.

Sa conférence : Le développement scientifique et technique des biotechnologies date réellement des années 1970. Il s'agit donc d'un phénomène assez  récent, dont la progression a été
beaucoup plus rapide que prévu. Toutefois l'idée est bien antérieure, et la technologie elle-même repose essentiellement sur des processus existant dans la nature, et révélés par la biologie moléculaire dans les années 1960. Il est notable que ce sont les biologistes moléculaires impliqués dans le développement des biotechnologies qui ont les premiers
posé la question des dangers potentiels, et qui l'ont résolue par un contrôle très strict  de certaines expérimentations (mais pas de toutes). On traitera particulièrement des
biotechnologies médicales, largement  développées aujourd'hui et passées dans l'utilisation courante. Les champs d'application des biotechnologies en dehors de la médecine sont très vastes, et peuvent être l'objet d'évaluations objectives  sans a priori.

Prise de notes en conférence

Les conférences en détail 2001-2002